Cher inconnu,

Je ne connais de toi que la date à laquelle tu as quitté ce monde. Drôle d’information, n’est-ce pas? Et pourtant, cela signifie tant de toi.

Je me demande parfois à quoi tu pouvais ressembler, qui tu étais. Tu étais peut-être un peu enrobé, ou mince comme une ficelle, grand comme un basketteur, ou de taille un peu trop moyenne. Peut-être que tu bégayais, ou alors tu étais une grande oratrice. Tes cheveux étaient-ils long et roux ou ta peau du noir de la nuit? Quelques indices bien chétifs me font t’imaginer sportif, ou riche de la vitalité de la jeunesse.

Tu as pu être timide, doux, expansive, curieux, joyeuse, voyageur, courageuse, un peu trop téméraire peut-être? Je sais seulement que tu étais généreux-se, cher inconnu. Que tu as ouvert ton cœur à d’autres sans pouvoir jamais recevoir en retour.

Ce cœur qui aujourd’hui bat toujours si fort qu’il en émerveille son receveur. Comme tous ces fragments de toi qui font aujourd’hui briller plusieurs vies. Tes intestins savourent les délicieux repas de grands chefs étoilés, tes cornées s’émerveillent de la beauté des paysages d’Orient, ton foie se souvient encore de la fête de la victoire sportive d’hier soir, et tes reins viennent de partir en voyage.

Grâce à toi, une amie qui m’est chère respire. Tout simplement, juste respirer. Tu sais, cet acte que nous faisons tous sans y penser? Respirer sans aide, sans contrainte, comme elle n’avait jamais respiré de sa vie. Grâce à ce cadeau que tu lui as offert, elle voit son horizon cesser de s’assombrir et son avenir s’agrandir. Aujourd’hui elle reprend ses études, demain elle pourra travailler.

Tu lui a rendu ce souffle qu’elle avait presque perdu, et avec lui l’espoir de savourer chaque jour qui passe. Grâce à toi, je sais que cette année encore je pourrais assister au moment de folie qu’est toujours son anniversaire, et prendre des leçons de vie face à sa force et son courage.

Je pense à ceux avec qui tu as partagé de tels moments. À ceux qui ont fait le choix de respecter ton choix, de révéler ta générosité. D’eux non plus je ne sais rien, mais je devine les larmes, les doutes, le courage et la force.

Par ces paillettes de vie que tu as laissées, tu as offert la réalisation de grands espoirs, l’opportunité de réaliser des rêves. Et pour cela, il n’y a pas de mots. Mais je voudrais tout de même vous le dire.

Alors toi, cher donneur anonyme, toi son frère, toi sa mère, toi son compagnon, toi sa fille, toi son pote de toujours, toi sa meilleure amie, toi son grand-père, toi sa compagne de galère, toi qui le porte toujours dans ton cœur, vous tous qui me resterez inconnus:

Je vous aime.

Face à ce choix à la fois terrible et extraordinaire, cinq petites lettres ne sont presque rien, et pourtant elles signifient tout.

Merci

 

Publicités