C’est un peu ainsi que je me sens en ce moment

À contre-courant

Comme un caillou au fond de la rivière,

une roche au milieu d’un torrent.

Les mots insistants qui rebondissent sur moi

Les éclaboussures des gens…

Et ton CV, tu t’y mets quand?

Et l’offre là, tu l’as vue?

6 mois, ou presque,

c’est le temps que j’ai devant moi.

Je ne suis pas tout à fait prête,

alors je reste à contre-courant.

 

Comme un poisson dans l’eau?

Pas tout à fait!

Derrière une surface calme la tempête se déchaine,

Chargée de questions et d’interrogations.

Juste pas celles que les autres voudraient.

 

Me dire au fond de moi que je voudrais autre chose.

Oui mais quoi?

Et comment?

Surtout comment d’ailleurs.

Le quoi se pare déjà du reflet de mes rêves et de mes passions.

 

Je nage face au courant des sollicitations

Tentant de ne pas me laisser emporter par les flots

Ceux des bien-pensants, des qui veulent bien faire,

ceux qui ne voient que le moule,

ceux qui croient que la rivière de leurs habitudes est le monde entier.

 

Moi je vois les méandres des possibilités,

la chute à mes pieds.

Je vois la multiplicité, l’infinité,

les directions en tous sens.

Je vois que je ne suis pas tout à fait prête à choisir quel courant emprunter.

 

Alors j’attends.

Pour l’instant.

En écoutant les murmures,

les chuchotis des courants dissimulés,

les secrets de mon cœur.

J’écoute et j’apprends, doucement,

Je cherche, je questionne,

Je me donne encore un peu de temps.

 

Je vous parais peut-être à contre-courant.

Mais j’essaie simplement de capter mon propre courant.

Publicités