Dans le cadre des défis du jeudi, Zenopia nous propose aujourd’hui de parler des bruits que nous aimons.

Bizarrement, les bruits que je déteste, j’en ai plein qui me viennent tout de suite en tête. Les bruits que j’aime sont moins nombreux, mais ainsi bien plus précieux.

En premier lieu, il y a ce bruit qui me fait fondre à chaque fois que je l’entends. Ce petit ébrouement de ma jument, un son tout doux qui résonne doucement, et qui pour moi sonne comme un salut, et une quémande un peu aussi.

Et puis ce sont les sons de la nature que je chéris. Ces oiseaux qui pépient, carillonnent et chantent. L’eau qui froufroute dans un torrent et fait rugir les vagues. Le vent qui se faufile dans les feuilles.

Il y a aussi, étonnamment, le ronronnement du moteur de la voiture qui me berce, comme un cocon, souvenir d’enfance sûrement.

Ce sont ainsi les murmures des moments sereins qui me touchent particulièrement.

Mais il faut dire aussi que ce que j’aime tout particulièrement, c’est le silence. Ce silence doux qui n’est pas l’absence de bruit, mais celui où les bruits sont si légers et évident qu’ils viennent le conforter doucement et l’habiller de sérénité. Le silence, tapissé simplement de tous ces bruits que l’on aime.

Publicités